Les projets

Vision

Le projet « FAYOUM » est un projet concret qui est soutenu et encouragé par l’ ASBL « Amitié Haute Egypte Belgique » pour neuf raisons fondamentales :

  • Il s’inscrit parfaitement dans l’objet de ses statuts
  • Il répond à une attente de la population locale sans ressource
  • Toutes les actions sont dirigées prioritairement vers les femmes et les enfants
  • Les responsables du projet sur place œuvrent efficacement pour l’harmonisation entre les différentes communautés égyptiennes.
  • Un souci permanent : coopération et tolérance
  • L’engagement spirituel est source d’action et s’adapte au contexte local délicat, toujours en accord avec les acteurs locaux.
  • L'intérêt soutenu pour l'entretien et la maintenance des bâtiments
  • Tout versement s’effectue sans intermédiaire avec un suivi précis du comité. Les comptes sont audités par le Ministère des Finances et le Ministère de la Coopération, et sont consultables sur demande.
  • Bénéficie de l’immunité fiscale – Le bénéfice de l’immunité fiscale pour ceux qui nous aide et qui est garante de notre sérieux.

 

Le projet "Fayoum"

Le projet "Fayoum" est animé  par des  équipes locales, dévouées et compétentes Il répond aux nécessités des autochtones.

et comporte les 7 axes suivants:

A. Le dispensaire

Les principaux buts de  ce dispensaire sont, outre les consultations générales, de prodiguer des soins ophtalmologiques et dentaires, ainsi  que  des vaccinations.  Une infirmière et deux aides-soignantes ont la charge de ce petit dispensaire. Un médecin généraliste est présent trois fois par semaine (consultation à coût très réduit).  

1

2

 

B. La PMI (Protection Maternelle Infantile)

Par ailleurs, un  programme  PMI (Protection Maternelle Infantile) a été mis en place: un médecin spécialiste, une infirmière et deux aides-soignantes permettent le suivi d’une cinquantaine de mamans et leurs nourrissons. Des consultations sont organisées   pour le suivi périnatal des nourrissons et de leurs mamans, des conseils d'hygiène lors du sevrage et des maladies infantiles ainsi que la prévention des accidents domestiques.

 

3

 C. Ecole Maternelle

Il  s'agit de  la seule structure de scolarisation pour les trois villages. Aujourd’hui, plus de 80 élèves suivent régulièrement cet enseignement donné par 3 institutrices diplômées et 3 assistantes maternelles. L’école accueille des enfants de 3 à 6 ans sans distinction de religion.

5

4

6

D. Le centre d’alphabétisation

En coopération avec l’Institut Officiel d’Alphabétisation (organisation gouvernementale) et différents Rotary,  l’activité où les femmes sont majoritairement représentées, s’est étendue au niveau géographique à d’autres villages.

7

E. L'école paralèlle (rattrappage)

Organisée pour 250 enfants scolarisés mais qui éprouvent des difficultés d’apprentissage, cette formation complémentaire a permis de remettre à niveau bon nombre d'entre eux. Les sports ne sont pas négligés durant les moments de détente.

F. Le Centre polyvalent

Dans un environnement essentiellement agricole,  les métiers liés aux techniques sont indispensables. Le centre propose plusieurs formations professionnelles adaptées: 

  • Apprentissage de la mécanique agricole (maintenance)
  • Apprentissage du travail sur bois
  • Atelier de couture d’accessoires (femmes)
  • Initiation au travail collectif
  • Méthodes et organisation
  • Education et respect de l’environnement
  • Matériel agricole : tracteur et remorque
  • Initiation conduite et travaux champs
  • Initiation maintenance et réparations

 12

11

10

G. Accueil pour handicapés

Pour faire face au problème croissant des enfants handicapés, une toute nouvelle structure d’accueil vient d’être créée.

 

14

13